Canadian Safe Boating Council

Opération Alcool Zéro

 Operation Dry Water Logo French 800px    videos-button-fr   statistics-button-fr   campaigns-button-fr

 

L’éducation et les forces de l’ordre, un front commun afin de réduire les accidents relies à l’alcool sur nos cours d’eau.

En plein été, les activités nautiques battent la mesure. Les journées chaudes, des eaux plus chaudes aussi, font que beaucoup profitent de cette période. C’est aussi le moment idéal de rappeler aux plaisanciers canadiens qu’il y a des dangers bien réels quand ils s’élancent sur nos eaux en bateau et qu’ils consomment de l’alcool.

La consommation d’alcool représente 40% des causes d’accidents de bateau. De nombreux Canadiens ne réalisent pas que certains facteurs, l’on parle de facteurs multiplicateurs, comme le soleil, le vent et les mouvements d’un bateau soumis aux effets des vagues, peuvent jouer un rôle déterminant sur les effets de l’alcool quand on est sur l’eau.

La consommation d’alcool n’est pas permise à bord de certains bateaux comme c’est le cas en Ontario. Ainsi, des breuvages alcoolisés ouverts ne sont permis dans cette province qu’à bord de bateaux qui sont considérés comme une résidence, c’est-à-dire qu’ils sont pourvus d’endroits pour dormir comme des couchettes, d’une toilette et d’un coin pour cuisiner. De plus, la consommation d’alcool n’est autorisée que si ce type de bateau est à l’ancre, à quai ou immobilisé. Jamais quand il navigue.

Les lois applicables et les pénalités concernant la conduite en état d’ébriété diffèrent selon les provinces. Certaines provinces ont mis en place des lois qui affectent le droit de conduire une auto si l’on est reconnu coupable d’avoir conduit un bateau en état d’ébriété. Cela signifie que les conséquences sont les mêmes que si l’on est reconnu coupable d’avoir conduit en état d’ébriété sur la route. Dans le cas des provinces où de telles lois n’ont pas cours, de nombreux plaisanciers oublient qu’ils ne seront pas aptes à la conduite de leur auto s’ils ont consommé au-delà de la limite permise lors du retour à la maison. 

 Drinking-Boating-05-400px

Drinking-Boating-08-400px

En 2013, le Conseil canadien de la sécurité nautique lancera une campagne de sensibilisation au mois d’août appelée Opération Alcool Zéro. L’accent sera mis sur les dangers de la consommation d’alcool en bateau et de ses conséquences néfastes, de même que sur les mesures qui sont en place pour décourager ces comportements et une présence policière accrue sur nos eaux.

Au cours de l’Opération Alcool Zéro, les policiers patrouilleurs seront présents sur les cours d’eau achalandés, les lacs et les canaux, afin d’identifier et arrêter les conducteurs de bateaux qui contreviennent aux règlements sur la consommation d’alcool. Concurremment à cette action policière, les médias seront invités à transmettre à leurs auditoires de l’information sur les dangers de la consommation d’alcool en bateau qui leur sera fournie par le CCSN.

De plus, le CCSN et son réseau de partenaires seront disponibles pour des entrevues dans les médias pour faire la lumière de vive voix sur les risques et les dangers de la conduite d’un bateau en état d’ébriété de même que sur la sécurité nautique en général.

Dans les années à venir, le CCSN compte poursuivre et intensifier cette campagne en jumelant des représentants des médias et les patrouilleurs policiers sur l’eau lors d’interventions pour des fins de vérification de sécurité des embarcations. L’objectif ultime de l’Opération Alcool Zéro est de sensibiliser le public au problèmes reliés à la consommation d’alcool sur ns eaux et de réduire les incidents qui y sont associés.
TC-Logo-v1-French